FANDOM


Einstein est l'un des personnages principaux du film d'animation de Disney, Oliver et compagnie , sorti en 1988 . C'est un chien faisant partie de la bande de Roublard qui vit chez Fagin .

PrésentationModifier

ApparenceModifier

Einstein est un Grand Danois. Il est le chien le plus grand du gang, plus grand même que Roscoe et Desoto .

PersonnalitéModifier

Einstein est un chien très aimable et amical, doté d'un sens de l'humour et fidèle envers ses amis, y compris Oliver. Il est également sensible par exemple  quand Oliver souhaite délibérément quitter le groupe de Roublard pour aller retrouver Jenny .

Bien qu'il se nomme comme le physicien du même nom qui a découvert l'équation de la relativité restreinte (Albert Einstein), sa personnalité jouerait sur le cliché de Grand Danois amical, mais partiellement benêt. Il est néanmoins courageux en participant à tous les plans mis en place par ses amis, comme les sauvetages d'Oliver et de Jenny compris.

Du fait de sa nature amicale et de son manque d'intelligence relatif, Einstein ne serait pas un grand bagarreur, malgré sa taille et son endurance et contrairement à Roublard ou Tito. Il est ainsi réticent à combattre Roscoe, même après l'avoir encouragé à prendre un adversaire à sa taille en défendant Oliver.

Apparitions Modifier

Oliver et Compagnie (1988)Modifier

Einstein est vu pour la première fois sur la Péniche de Fagin dormant avec une raquette de tennis cassée dans la gueule comme son "butin" pour la journée jusqu'à ce qu'il soit réveillé par Tito qui saute sur son nez et va ajouter son "butin" à leur collection pour Fagin. Einstein dit Francis ce qu'il a eu comme "butin". Francis,sarcastique, se moque de lui, lui disant qu'ils ne manque plus que le court et le filet, mais Einstein le prend au sérieux, car il se demande si la péniche est assez grande. Plus tard, Einstein et le reste du gang canin sont contrariés par le fait que Francis a oublié de se procurer la nourriture aujourd'hui puisque c'était son tour.

Quand Roublard entre dans la péniche, il ramène à Einstein et à ses amis leur diner : des hot dogs. Lorsqu'on demande à Roublard comment il les a eues, il mentionne tous les événements, y compris "les hot-dogs grésillent", ce qui amuse Einstein avec le fait qu'il "aime une histoire avec de la nourriture dedans". Dès que Roublard mentionne son "monstre" (Oliver) dans l'histoire, Einstein devient un peu effrayé et encore plus effrayé comme la bande quand le "monstre" tombe dedans. Einstein est ensuite vu en train de courir et de se cacher de peur dans une poubelle, mais quand le "monstre" s'avère être un chat (Oliver), il se calme et devient hostile. Le gang (sauf Roublard) entoure Oliver et lui pose des questions sur comment et pourquoi il est venu chez eux, avec Rita qui grogne contre lui, "Comment es tu arrivé là toi ?!". Oliver dit qu'il a suivi Roublard, Tito pense qu'il ment en répétant "il ment" un nombre incalculable de fois et Rita le frappe pour le faire taire avant que Francis ne demande : "Pourquoi un chat suivrait-il un chien ?" ce à quoi Einstein répond : "Curieux ?" Ensuite, Oliver leur révèle la vérité sur son implication dans le stratagème de Roublard concernant le vol de hot-dogs. Roublard admet à ses amis qu'Oliver dit la vérité et que la bande commencent à le respecter. La bande commence à se moquer de l'histoire de Roublard, ce qui amène ce dernier à se "battre" avec Tito, puis Francis, auquel Einstein se joint avec enthousiasme, et enfin Rita après que Tito l'ait percuté sur le côté de la tête.

Quand Fagin, le propriétaire des chiens, entre et leur dit d'arrêter le "combat" qu'il remarque, les chiens remarquent les biscuits pour chiens que Fagin leur a achetés, puis ils courent et sautent sur lui pour lui donner un accueil chaleureux, surtout Einstein, qui lèche Fagin en pleine face avec sa langue rose géante malgré les protestations de Fagin.

Quand Roscoe et DeSoto entrent dans leur maison après avoir entendu un bruit de klaxon, Fagin monte pour rencontrer leur maître et son méchant patron, Bill Sykes, à qui il doit de l'argent, tandis que Roscoe se moque du gang et DeSoto flaire l'endroit. Tito tente de combattre Roscoe, après que Roscoe tente de flirter avec Rita et menace Francis. Einstein, sachant que Tito n'aurait aucune chance contre Roscoe, retient le Chihuahuahua trop enthousiaste. Quand Roscoe, amusé par le tempérament ardent de Tito, insiste pour que Tito soit relâché, Einstein suggère que Roscoe s'en prend à quelqu'un de sa taille, mais étant un chien amical et inintelligent, il n'a pas vraiment la sauvagerie ou la ruse pour affronter l'un des Doberman, malgré sa taille, que Roscoe dit clairement quand il répond à Einstein avec "T'es candidat, vieille chose ?!" Cependant, il se joint aux autres chiens pour protéger Oliver des deux dobermens après qu'Oliver ait griffé le nez de DeSoto alors que DeSoto avait l'intention de le manger une fois qu'il était temps pour les deux chiens mauvais de partir en entendant leur maître les appeler avec son klaxon de voiture.

Quand Fagin rentre chez lui, après que les Dobermans sont partis en jurant vengeance sur eux, il est tout mouillé après être tombé d'une jetée et plein de tristesse puisqu'on lui a donné trois jours pour rembourser M. Sykes ou bien on ne sait pas ce qui va lui arriver, à sa maison et à ses chiens, les chiens font tout leur possible pour l'encourager, surtout Einstein en lui donnant un gâteau pour chien pour manger. Fagin est rajeuni et les remercie, ce à quoi Einstein répond avec un peu plus d'amour et d'affection, surtout en léchant. Quand il est l'heure d'aller au lit, Einstein insiste pour que Fagin leur lise une histoire à l'heure du coucher. Au début, Fagin est réticent parce qu'il est trop fatigué, mais quand il entend et voit Einstein pleurnicher tristement, Fagin accepte "mais un seul chapitre". En lisant, Einstein est vu haletant joyeusement et rapidement sur les cheveux de Tito, au grand dam de Tito. Plus tard, Einstein est vu couché avec Oliver sur les genoux de Fagin après l'heure du conte.

Le lendemain, les membres de la bande roulent dans le scooter de Fagin, mais on leur dit ensuite de sortir dans la rue pour chercher de la nourriture pendant que Fagin cherche un moyen de gagner ou même de voler de l'argent pour rembourser Sykes. Roublard a l'intention d'aider Fagin avec ses problèmes financiers et le gang accepte de l'aider aussi. Pendant que Rita chante "Des rues en or", un chien de ruelle vicieux commence à chasser Oliver, pas avant que Roublard, Einstein et le reste du gang ne grognent sur le chien de ruelle et ne le chassent. Oliver essaie même d'"aboyer" comme un chien pour se débarrasser du chien de la ruelle et le gang trouve ça un peu amusant. Quand Roublard remarque une limousine, il trouve un plan pour voler sa radio et la donner à Fagin pour l'échanger contre de l'argent en paiement partiel de sa dette envers son méchant patron. Plus tard, Einstein démontre une des raisons de sa bêtise - il percute sa tête contre la limousine de Jenny Foxworth d'abord pour la faire arrêter, dans le cadre du plan de Roublard (pendant que Francis joue le rôle du chien pour distraire Winston, le conducteur et le majordome de la famille Foxworth tandis que Oliver et Tito s'infiltre dans la voiture. Lorsque le plan se retourne contre lui, Tito est vu "s'envoler" hors de la voiture, faisant des bruits de flipper de l'électrocution, avant que le courant électrique ne traverse un lampadaire, libérant son ampoule, qui tombe sur la tête d'Einstein, reprenant conscience lorsque la voiture s'en va. Einstein et le gang retournent à Fagin pendant que Roublard et Tito suivent la voiture où Oliver a été emmené.

Quelques instants plus tard, Roublard et Tito reviennent vers Fagin et la bande pour les informer de tout, pensant que leur ami, Oliver, est en "danger" et qu'il est "torturé". Le gang décide de "sauver" Oliver, mais Einstein demande "Mais qu'en est-il de Fagin ?" comme Fagin est vu en train d'essayer de mettre en gage une montre cassée au prêteur sur gages pour de l'argent, pour qu'elle s'effondre, laissant le propriétaire du prêteur sur gages pas amusé par la tentative de Fagin pour gagner de l'argent avec des articles cassés. Le gang est d'accord qu'ils devraient quand même aider Fagin. Cependant, ils s'entendent pour "aider" d'abord Oliver, puis Fagin. Roublard discute avec le gang sur la façon d'effectuer la "mission de sauvetage" le lendemain.

Le lendemain, alors que Jenny, la nouvelle riche propriétaire d'Oliver, est à l'école, le gang remarque Winston frappant sur quelque chose avec un rouleau à pâtisserie, pensant qu'il est en train de "torturer" Oliver. Einstein distrait Winston en sonnant à la porte. Etant le chien stupide qu'il est, il reste à côté de la sonnette et ne fait rien. Heureusement, Roublard l'appelle pour aller se cacher. Après que Francis ait distrait Winston "encore", les chiens sont dans la maison tandis que Winston est laissé dehors. Dans la maison, le gang admire l'endroit plus que de se concentrer sur leur ami chat. Heureusement, Roublard les aide à s'en sortir tout de suite. Après avoir visité la maison, Roublard entre dans la chambre de Georgette (la reine gâtée de l'exposition caniche de la famille Foxworth). Georgette panique et appelle Winston à maintes reprises, pensant qu'il est après elle. Lorsque Roublard lui assure qu'il ne l'est pas, Georgette se sent insultée, ce qui lui donne une éducation inintéressante sur elle-même. Ensuite, le reste de la bande entre dans sa chambre, causant ainsi un désordre, surtout Einstein quand il renifle sa poudre et éternue, ce qui lui fait rappeler Winston, mais quand Roublard mentionne qu'ils vont partir dès qu'ils récupèrent leur chat, elle est coopérative. Avant de coopérer au "sauvetage", Winston parvient à retourner à l'intérieur et vérifie si Georgette va bien. Einstein et Francis se cachent sous la housse de couette de Georgette, la moitié du corps de Georgette dépassant, Roublard et Rita se faisant passer pour des répliques de statues de chiens, et Tito accroché à un cintre de la porte. Winston trouve ça un peu bizarre, mais il s'en va quand même. Quand Georgette emmène la bande dans la chambre de Jenny, ils remarquent qu'Oliver dort heureux et calmement sur son oreiller. Rita est la première à le convaincre qu'il va bien et lui propose de "tout oublier" mais Georgette, impatiente de se débarrasser de lui, le convainc qu'"il est tellement traumatisé" et le leur tend dans un sac en coussin tenu par Einstein et Francis et leur permet de s'échapper par l'escalier de secours.

Après le "sauvetage" d'Oliver, et il s'avère qu'il voulait rester avec Jenny, Einstein est confus quand Oliver demande pourquoi ils l'ont emmené, en disant : "On t'a sauvé, petit. On t'a ramené à la maison." Plus tard, quand Roublard, blessé, insiste pour qu'il parte, Einstein dit : "Mais il vient juste d'arriver." Einstein et le reste de la bande sont tristes de voir leur ami partir et Oliver s'en va, mais il est aussi triste et plein de chagrin de quitter ses anciens copains. Puis, Fagin vient et ramène Oliver à la maison. Quand Fagin remarque le nouveau collier doré d'Oliver, il a une idée pour le rançonner.

Après le rendez-vous de Fagin, Oliver et Roublard avec Sykes et ses Dobermans, Einstein et les chiens sont vus en train d'attendre avec Fagin et Oliver, dans sa poche, pour leur rendez-vous avec Jenny, le propriétaire inconnu du chat riche d'Oliver. Après que Fagin et Jenny aient eu une petite conversationn tandis que Sykes et ses chiens les regardèrent dans sa voiture, Jenny s'avère être le propriétaire d'Oliver avec seulement une tirelire comme paiement pour récupérer Oliver et commence à pleurer. Fagin a d'abord du mal à décider s'il faut suivre son bon cœur ou non, puis il abandonne et fait semblant de trouver Oliver dans une boîte et le donne à Jenny. Malheureusement, Sykes fait irruption dans la scène, kidnappe Jenny, jette Oliver par la fenêtre et dit à Fagin de se taire et de considérer leur compte rendu.

Ensuite, Roublard et le gang viennent en aide à Oliver. Roublard assure Oliver qu'ils vont "asbolument" récupérer Jenny. Les chiens courent à l'entrepôt de Sykes sans monter dans le scooter de Fagin cette fois. Après une inspection de l'entrepôt effectuée par Francis et Tito, il s'avère que tout est fermé à clé, alors maintenant, Roublard propose un plan pour entrer. Comme le plan est établi avec Francis comme premier "boulet de canon", Oliver comme deuxième "boulet de canon" et Tito comme "maestro", Einstein et la bande appellent Francis pour voir s'il est prêt et qu'il est prêt, sautant ainsi sur la balançoire et lançant Oliver par une fenêtre et à l'intérieur. Après qu'Oliver ait ouvert une écoutille de l'intérieur, tout le monde y entre aussi. Le gang fait tout ce qu'il peut pour éviter ses ennemis : Roscoe et DeSoto (qui ont été alertés par le bruit qu'Oliver a fait en entrant sur les lieux et plus tard, par le cri de Georgette à cause d'un ongle cassé) et les caméras de sécurité (prises en charge par Tito, sans toutefois être électrocutés à nouveau pour ses problèmes).

Du haut du bureau de Sykes, Oliver et les chiens observent Sykes parler au téléphone à Winston pour la rançon des parents de Jenny, et Jenny va bien, mais attachée. Roublard a un plan pour distraire Sykes et aider Jenny. Tito, Francis et Einstein distraient Sykes en se faisant passer pour un livreur de pizza et en l'attirant, tandis qu'Oliver et les autres chiens entrent et essaient de sauver Jenny. Oliver et Jenny sont heureux de se retrouver. Les autres membres du gang courent aussi vite que possible pour éviter Sykes jusqu'à ce qu'ils se retrouvent devant Roscoe et DeSoto. Quand tout semble perdu, Georgette piège les chiens maléfiques dans une lourde bâche et le gang retourne auprès de leurs amis.

Mordre les cordes à Jenny échoue et leurs ennemis reviennent, pas avant que Roublard ait une autre idée pour les sortir d'ici avec une grue et Tito, d'abord réticent puis coopératif avec la persuasion de Georgette, comme mécanicien. Ils parviennent à s'échapper avec Jenny avant que Sykes et ses chiens ne défoncent la porte, que le gang a enfermée plus tôt. Les choses vont bien jusqu'à ce que Sykes coupe les commandes de la grue à l'aide d'une hache à feu, ce qui fait tomber Oliver et le reste sur une longue glissoire. Ils glissent jusqu'au bout où, malheureusement, leurs ennemis les ont acculés.

Quand tout semble perdu, et avant que Sykes puisse claquer des doigts pour ordonner à ses chiens d'attaquer, ils entendent un bruit de klaxon, et s'introduisent par la fenêtre, c'est Fagin avec son scooter. Oliver et tous les autres sautent dedans et s'en vont aussi vite qu'ils le peuvent. Ils semblent être capables de distancer les deux chiens maléfiques, mais pas avant que Sykes ne parvienne à les rattraper dans sa Cadillac. Fagin, n'ayant pas le choix, conduit ses amis dans une station de métro mais Sykes, conduisant comme un fou, est capable de conduire aussi bien. Fagin les conduit ensuite à travers un tunnel avec Sykes toujours à leur poursuite. Lorsque la voiture de Sykes entre en collision avec le scooter de Fagin, Jenny tombe et se retrouve sur le capot de Sykes. Einstein et le reste des chiens aboient et grognent sur leurs ennemis, sans Georgette, tandis qu'Oliver aide Jenny, plus tard Roublard, aide Oliver, tuant Roscoe et DeSoto. Sur le pont de Brooklyn, lorsque Jenny appelle à l'aide de Fagin, Fagin, avec Einstein dans ses bras, vient l'aider pendant que Tito prend les commandes de son scooter. Sykes parvient à saisir la jambe de Jenny et à la ramener, pas avant qu'Oliver et Roublard ne lui sautent dessus et ne le repoussent, permettant à Jenny de sauter sur Fagin sur son scooter.

Devant eux, un train arrive. Tito est capable de sauver tout le monde en sautant sur l'un des câbles du pont et en les conduisant au sommet, mais Oliver et Roublard sont toujours dans la voiture à combattre Sykes, qui jette Oliver et Roublard hors de sa voiture avant qu'il ne remarque le train qui se dirige vers lui et que le train le tue, l'envoyant ainsi que sa voiture dans East River. Quand le reste de la compagnie redescend, Jenny court à la recherche d'Oliver, pour trouver Roublard, triste, qui s'approche, tenant Oliver "inanimé". Au début, tout le monde pense qu'il est mort, mais quand Jenny entend un doux miaulement d'Oliver, elle se rend vite compte qu'Oliver est vivant et tout le monde se réjouit, sauf Georgette, qui est toujours sous le choc de la poursuite. Ensuite, Roublard et le reste du gang sont acceptés comme les nouveaux meilleurs amis de Jenny.

Le lendemain, chez Jenny, Oliver et ses amis célèbrent le 8e anniversaire de Jenny et lui offrent des cadeaux d'anniversaire. Quand il est temps de partir, la bande (sauf Tito) fait ses adieux à Oliver et vice versa.

Einstein se retrouve enfin avec ses amis à la fin de la reprise de "Pourquoi m'en faire" et au volant du scooter de Fagin pour rentrer chez lui.

Outre une adaptation du long métrage datant de 1989, Einstein, Oliver et les autres apparaissent dans deux courtes histoires danoises : l'une où Fagin est malade et une autre où ils essaient d'arrêter en cheval en panique.

Conception et Animation Modifier

L'animation du personnage fut la charge Rick Farmiloe. Le Concept du personnage d'Einstein fut basé sur les Grands Danois des productions animées antérieures, notamment le personnage du Grand Danois dans Les 101 Dalmatiens (1961), mais aussi le célébrissime Scooby-Doo des studios Hanna-Barbera.

Voix Modifier

Dans la version originale, c'est Richard Mulligan qui double le Grand Danois.

Dans la version française, c'est René Bériard qui lui donne sa voix, pour Disney, fit les voix du Roi Stéphane dans La Belle au bois dormant (1959), Grimsby dans La Petite Sirène (1989) et de Géo Trouvetou dans la série animée La Bande à Picsou (1987-1990).

AnecdotesModifier

  • Einstein est le seul membre du gang à ne pas apparaître dans la série télévisée Disney's tous en boîte (2001-2003).
  • Quand Einstein dit à Roscoe : "Pourquoi ne choisis tu pas un adversaire à ta taille ?" c'est exactement la même réplique que Simba dit à Shenzi dans Le Roi Lion, puisque les deux personnages protégeaient un ami plus petit. (Zazu pour Simba, Tito à Einstein.)
  • En tant que Grand Danois considéré comme amical et inintelligent, Einstein est stupide et amical et pourtant il a été ironiquement nommé d'après Albert Einstein, un génie allemand du prix Nobel.
  • Les taches grises d'Einstein et le bas de ses pattes forment un Mickey caché tout au long du film.
  • Pendant l'anniversaire de Jenny, Einstein semble être assis sur sa gauche, mais il semble être assis sur sa droite le reste du chemin quelques secondes plus tard.
  • Bien que Tito soit le seul chien à appeler continuellement Francis ; "Frank" ou "Frankie", Einstein et Rita l'ont d'abord appelé Frankie quand ils ont été déçus d'apprendre qu'il avait oublié que c'était son tour de leur donner à manger le jour où Roublarda rencontré Oliver.


v - e - d
Oliver(title)
Médias
Oliver et CompangnieBande Originale
Personnages
OliverRoublardFaginTitoRitaFrancisEinsteinGeorgetteJenny FoxworthWinstonPenny (supprimée) • Rufus (supprimé) • Bill SykesRoscoe et DeSotoGros LouieChiens des rues
Lieux
New York CityPéniche de FaginRésidence FoxworthEntrepôt de Sykes
Chansons
Il était une fois à New York CityMais Pourquoi M'en Faire ?Des Rues en OrLa Perfection, c'est moiBonne CompagnieBuscando Guayaba
Voir aussi
Scooter de FaginCadillac de SykesLimousine de Foxworth
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .