FANDOM


Hal King était un animateur qui a travaillé aux studio Disney.

BiographieModifier

EchauffementsModifier

Hal King a commencé comme beaucoup de ses contemporains comme intermédiaire sur les courts métrages à la fin des années 1930. À cette époque, le succès retentissant au box-office de Blanche-Neige et les Sept Nains avait porté ses fruits et plusieurs films tout aussi ambitieux étaient en cours de réalisation. Des innovations et de nouvelles idées étaient à l'œuvre tous les jours. Cependant, le court métrage d'animation était encore à la mode à l'époque et puisque la plupart des meilleurs animateurs qualifiés travaillaient dur sur Pinocchio, Fantasia et Bambi, le studio avait besoin de nouvelles recrues pour être soit assistant pour les longs métrages ou animateur pour les courts métrages.

Début dans les années 1940Modifier

Au début des années 1940, King a commencé à travailler comme animateur à part entière sur la série Donald Duck dont le premier court-métrage sur lequel il commença à s'investir Donald Bagarreur (1942). Bon nombre d'entre eux étaient axés sur la Seconde Guerre mondiale et le premier crédit de Hal a été sur le dessin animé de guerre Donald à l'armée (1942), réalisé par Jack King. L'histoire d'un grand nombre de ces courts métrages a été faite par Carl Barks, le célèbre dessinateur de BD de Donald Duck qui était réputé pour sa grande précision psychologique dans ses bandes dessinées. Le célèbre Jack Hannah n'avait pas vraiment eu l'occasion de réaliser les courts métrages de Duck à ce moment-là, de sorte que la plupart des courts métrages sur lesquels Hal a travaillé ont été réalisés par Jack King (aucune relation.) Sa première apparition dans l'animation de longs métrages a été sur les Trois Caballeros, un film d'influence latino-américaine tourné en 1944. Après cela, il a travaillé sur d'autres courts métrages avant d'animer les longs métrages d'après-guerre, tels que La Boîte à Musique et le segment sur lequel il travailla La Baleine qui voulait chanter au Met, ou encore la séquence de Mickey et le Haricot Magique de Coquin de Printemps, Un souvenir de Décembre de Mélodie Cocktail et La légende de Sleepy Hollow du Crapaud et le Maître d'école. À cette époque, il était aussi l'un des animateurs des personnages mineurs de Mélodie du Sud, un film dont le studio se souvient tristement et dont on parle davantage pour ses segments controversés d'action en direct que pour ses segments d'animation brillants et imaginatifs.

Années 1950Modifier

Quand le travail a commencé sur Cendrillon, le retour de Disney au long métrage d'animation, Hal King pris de l'ampleur sur son statut d'animateur. Il a animé certaines des Souris, en particulier les Souris filles dans certaines chansons du film, ainsi que des scènes du Grand Duc, y compris dans la célèbre scène finale où Cendrillon enfile la pantoufle de verre. Sur le film suivant Alice au Pays des Merveilles King a animé une grande partie des scènes mettant en scène le lapin blanc aux côtés de Wolfgang Reitherman et même quelques-unes réalisées par Fred Moore. Après cela, il a sans doute fait son meilleur travail quand il a animé une bonne partie de Jean et Michel Darling dans Peter Pan bien que Lounsbery a fait un peu de Jean aussi. Modelisé d'après le fils de Hamilton Luske, l'animation de Michel par King est incroyablement charmant et d'une grande sincérité.

Notorièté grandissante sur La Belle et le ClochardModifier

Les choses ont finalement commencé à se mettre en place pour Hal King. Son travail s'améliorait à chaque long métrage, Ward Kimball passait à la télévision de Disney, Norman Ferguson était congédié parce qu'il ne pouvait s'adapter aux normes de qualité de plus en plus élevées de Disney, et Marc Davis se dispensat de tout travaux sur La Belle et le Clochard pour pouvoir animer Aurore et Maléfique dans La Belle au bois dormant. C'est ainsi que sur l'animation de Lady King reçut enfin le titre sacré de superviseur de l'animation. Son nom était maintenant à côté de ceux des légendaires membres des "nines old men" comme Milt Kahl, Ollie Johnston, et Wolfgang Reitherman. Pour La Belle et le CLochard Hal King a animé des scènes juteuses comme Lady regardant à travers la fenêtre, la scène où Jock et Lady parlent de la perte du flair de César, Lady regardant le bébé pour la première fois, Lady grondant le Clochar après avoir découvert son passé avec les autres chiennes, et Lady essayant de parler aux Darlings du rat. Toutes ces scènes étaient brillamment animées et montrent le potentiel de Hal à devenir un superviseur dominant.

Prolongement et fin de carrièreModifier

Malheureusement, Disney réduisait son personnel d'animation, de sorte que King avait besoin de ses services au niveau de l'animation des personnages pour La Belle au Bois Dormant où il faisait des scènes des fées, et pour Les 101 Dalmatiens, où il animait plusieurs scènes des chiens. Après ces films, les licenciements étaient fréquents dans tout le studio et même les anciens vétérants ont eu droit à des avis de licenciement. Les chances de King de redevenir superviseur de l'animation sont devenues impossibles lorsque Wolfgang Reitherman est devenu réalisateur de tous les films d'animation et a fait en sorte que l'alignement des équipes soit strictement composé de Thomas, Johnston, Kahl, et Lounsbery. De plus, le nouvel environnement a permis aux quatre hommes de faire plus et leur domination sur les films a été rendue encore plus englobante. Même Eric Larson, l'un des meilleurs hommes, en était réduit à animer seulement quelques scènes en tant qu'animateur de personnages. Parmi les animations que King réalisa à cette époque, il y avait la plupart des loups du Livre de la Jungle. Après Robin des Bois, cependant, il a commencé à faire face à des problèmes de santé et a été forcé de quitter le studio (il a été le premier à partir pour des raisons de santé.) Après sa retraite Hal King n'a pas eu beaucoup de contact ni avec les étudiants ou le studio avant de mourir au milieu des années 1980.


Long-métrage DisneyModifier

  • 1944 : Les Trois Caballeros
  • 1946 : La Boîte à musique : Séquence de La Baleine qui voulait chanter au Met
  • 1946 : Mélodie du Sud
  • 1947 : Coquin de printemps : Séquence de Mickey et le Haricot Magique
  • 1948 : Mélodie Cocktail : Séquence de Un souvenir de Décembre
  • 1948 : Danny, le petit mouton noir
  • 1949 : Le Crapaud et le Maître d'école : Séquence de La Légende de Sleepy Hollow
  • 1950 : Cendrillon : Les Souris, Le Grand Duc
  • 1951 : Alice au pays des merveilles : Le Lapin Blanc, Les Hérissoons et les Flamants Roses
  • 1953 : Peter Pan : Jean et Michel
  • 1955 : La Belle et le Clochard : Lady (Superviseur de l'animation)
  • 1959 : La Belle au bois dormant : Flora, Paquerêtte et Primprenelle
  • 1961 : Les 101 Dalmatiens : Pongo, Perdita et les chiots
  • 1963 : Merlin l'Enchanteur
  • 1966 : Winnie l'ourson et l'Arbre à miel
  • 1967 : Le Livre de la jungle : Raksha, Rama et les autres loups
  • 1968 : Winnie l'ourson dans le vent
  • 1970 : Les Aristochats
  • 1971 : L'Apprentie sorcière
  • 1973 : Robin des Bois
  • 1977 : Les Aventures de Winnie l'ourson (film)

Court-métrage DisneyModifier

  • 1942 : Donald bagarreur
  • 1942 : Donald à l'armée
  • 1943 : Gauche... Droite
  • 1943 : Facéties militaires
  • 1943 : À l'attaque !
  • 1945 : Imagination débordante
  • 1945 : La Castagne
  • 1946 : Peinture fraîche
  • 1946 : Donald gardien de phare
  • 1947 : Le Clown de la jungle
  • 1951 : Donald pilote d'essai
  • 1952 : Susie, le petit coupé bleu
  • 1953 : Franklin et moi
  • 1960 : Goliath II
  • 1961 : Donald et la Roue
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .