Disney Wiki
Advertisement

La Petite Souris triste est la deuxième partie du deuxième épisode de la série télévisée Timon et Pumbaa diffusé le 15 septembre 1995.

Résumé[]

Une petite souris du nom de Nobi, résidant dans un tronc, se fait harceler par trois éléphants qui jouent au baseball, en utilisant le tronc comme batte et la souris comme balle. En frappant la souris avec le tronc, celle-ci atterrit chez Rafiki, et en plein dans l'un de ses hochets accrochés à son bâton.

Nobi explique son problème, que due à sa petite taille, tout les animaux lui manque de respect. Ce qu'elle souhaiterait c'est de devenir aussi grand qu'une girafe, avec le don de savoir voler comme un oiseau et de nager comme un poisson. Ainsi Rafiki exauce le vœu de la petite souris, et celle devient la créature dont elle a toujours souhaité de devenir.

La petite souris, devenue grande, s'exerce au vol, mais elle rencontre ensuite deux vautours qui se moquent de lui. Nobi essaie de prouver aux vautours qu'il peut voler aussi bien qu'eux, mais lorsque les buses montrent un autre tour à la souris, Nobi essaie de faire la même chose, mais il se fait percuter par un avion hors de l'écran et tombe ensuite dans l'eau. Nobi fait peur aux poissons sous l'eau et commence à jouer au base-ball avec une anguille qui l'a provoqué, avec l'anguille comme balle de base-ball. Rafiki attrape alors Nobi, le réprimande et lui dit de laisser partir l'anguille.

Rafiki demande à Nobi ce qu'on ressent quand on est grand avec des ailes et une queue de poisson. La souris répond que tout va bien, mais elle voit ensuite les trois éléphants du début qui secouent le tronc pour sortir Nobi de là. La souris se dirige vers les éléphants, mais ceux-ci commencent à intimider la souris en jouant au catch, ce qui signifie que même si Nobi est différent, il n'est pas respecté. Après que Rafiki ait fait fuir les éléphants, Nobi demande à Rafiki de le faire redevenir une souris. Après que Rafiki l'ait fait et soit parti, l'un des éléphants se présente pour continuer leur partie de base-ball, mais Nobi se dresse alors contre l'éléphant et celui-ci s'en va. Ayant retenu que le respect ne se gagne ni par la taille, ni par l'habilité, mais qu'on l'obtient grace à la force intérieure, Nobi remercie Rafiki et le mandrill lui dit qu'il n'y'a pas de quoi.

Advertisement