Disney Wiki
Advertisement

Le Noël de Mickey (Mickey's Christmas Carol en VO) est un court métrage des studios Disney. Sorti en 1983, il est adapté du conte de Charles Dickens, Un chant de Noël.

Ce film marque la première apparition de Mickey Mouse à l'écran depuis 1953.

Synopsis[]

Le soir de Noël, l'égoïste et acariâtre Ebenezer Scrooge reçoit la visite du fantôme de son ancien associé, Jacob Marley. Celui-ci tente de le convaincre de l'immoralité de son métier d'usurier. Jacob lui-même, qui « escroquait les veuves et grugeait les pauvres », montre à Ebenezer les lourdes chaînes qu'il est condamné à porter « pour l'éternité… et peut-être même au-delà ». Jacob menace Ebenezer de la damnation s'il ne revient pas à une conduite plus morale.

Après cet entretien, Scrooge reçoit la visite successive de trois esprits, qui incarnent les Noëls passés, présents et futurs. Chacun des trois fantômes lui fait prendre conscience qu'il ne trouvera la paix qu'en se consacrant aux autres.

Résumé détaillé[]

La veille de Noël, alors que toute l'Angleterre victorienne est dans le joyeux esprit de Noël, Ebenezer Scrooge (joué par Balthazar Picsou) ne pense qu'à l'argent qu'il a gagné et à en gagner plus (apparemment, il facture aux gens 80 % d'intérêts, composés quotidiennement). Alors qu'il atteint sa maison de comptage, il se rend compte que sept ans se sont écoulés depuis le décès de son ancien associé, Jacob Marley. Alors que les pensées égoïstes de Scrooge cascadent dans sa tête, Bob Cratchit (Mickey Mouse), épuisé et sous-payé, continue de travailler longtemps et dur pour lui. Cratchit demande à contrecœur une "demi-journée de congé" pour Noël, à laquelle Scrooge répond qu'il ne sera pas payé (contrairement à la version originale où Scrooge est irrité de donner à Cratchit un salaire à Noël). Le neveu de Scrooge, Fred (Donald Duck), vient inviter son oncle au dîner de Noël de sa famille, mais Scrooge le refuse. Lorsque les collecteurs Rat et Taupe, des mendiants dans les rues, demandent gentiment un simple don, Scrooge leur répond que s'il le fait, les pauvres ne seront plus pauvres; et donc, les deux collecteurs seront sans travail. Il ajoute qu'il ne peut pas se permettre de les réduire au chômage.

Cette nuit-là, le fantôme de l'ancien partenaire commercial cupide de Scrooge, Jacob Marley (Dingo), apparaît et effraie Scrooge. Lorsque Scrooge le félicite pour son passé, du temps où il escroquait les veuves et grugeait les pauvres, Marley rit "Oui", mais se souvient ensuite de son péché et dit qu'en raison de sa cruauté dans la vie, il est condamné à porter de lourdes chaînes pour l'éternité ("peut-être même plus longtemps"). Il prévient qu'un sort similaire, sinon pire, arrivera à Scrooge, à moins qu'il ne change ses habitudes. Marley part alors, tombant dans les escaliers quand il essaie d'éviter de trébucher à nouveau sur la canne de Scrooge, et laissant échapper un cri de maladresse.

Scrooge rejette bientôt l'incident et se rendort mais est plus tard réveillé par le fantôme du Noël Passé ( Jiminy Cricket). Il montre à Scrooge son passé, lorsque son amour grandissant pour l'argent l'a amené à rendre sa petite amie Isabelle (Daisy Duck) misérable, en saisissant l'hypothèque du chalet de lune de miel. (Ceci est en contraste frappant avec le roman original où Isabelle est celle qui met fin aux fiançailles avec Scrooge d'une manière relativement amicale.).

Peu de temps après la première visite, le Fantôme du Noël Présent (Willie le Géant) arrive, entouré de dindes, de tartelettes, de cochons de lait et d'autres mets délicieux. Il lui montre la famille Cratchit, pauvre, qui garde toujours une attitude festive dans sa maison malgré ses difficultés. Le jeune fils de Bob, Tiny Tim (Jojo Fieldmouse), se révèle être malade et Willie prédit une tragédie si la vie malheureuse de la famille ne change pas. Cependant, juste au moment où Scrooge cherche désespérément à connaître le sort de Tim, le fantôme du Noël Présent et la famille Cratchit disparaissent tous les deux. Le fantôme du Noël Futur (un personnage à capuchon révélé plus tard être Pat Hibulaire) emmène Scrooge dans le futur, dans un cimetière. Quand il voit Bob pleurer Tiny Tim, qui est décédé (indiqué par Bob plaçant la béquille de Tim sur sa pierre tombale), Scrooge demande avec crainte si cet avenir peut ou non être modifié.

Il surprend alors le rire de deux fossoyeurs (deux fouines des Aventures d'Ichabod et de M. Crapaud), qui sont étonnés et amusés par le fait que personne n'a assisté aux funérailles de l'homme dont ils creusaient la tombe. Après que les fossoyeurs soient partis pour faire une pause dans leur travail, Scrooge et le fantôme s'approchent de la tombe solitaire, où le fantôme allume un cigare, révélant le nom de Scrooge sur la pierre tombale; le fantôme, révélant son visage, le pousse dans sa tombe, lui disant qu'il sera "l'homme le plus riche du cimetière". Scrooge tombe vers son cercueil alors que le couvercle s'ouvre et que les flammes de l'enfer crépitent. Scrooge s'accroche à une racine, tandis que le fantôme rit méchamment; mais la racine se casse et Scrooge tombe dans son tombeau ardent, criant son repentir.

Soudain, il est de retour à la maison, le matin de Noël - ce n'était qu'un rêve. Ayant reçu une autre chance, il enfile son manteau par-dessus sa chemise de nuit, prend sa canne et son chapeau haut de forme, et va rendre visite aux Cratchits, donnant joyeusement de généreuses sommes d'argent en cours de route et disant à Fred qu'il viendra dîner chez lui après tous. Il essaie de jouer le rôle d'idiot sur Bob, en traînant un grand sac soi-disant rempli de linge et en annonçant d'un ton bourru qu'il y aura du travail supplémentaire à l'avenir. Mais à la joie des Cratchits, le sac est plutôt rempli de jouets et d'une grosse dinde pour le dîner. Scrooge donne une augmentation à Bob et fait de lui son associé dans la maison de comptage alors que Tiny Tim proclame la célèbre ligne du personnage original, "Dieu nous bénisse, tout le monde!"

Scrooge prend Tiny Tim et l'assied sur ses genoux avant de poser son chapeau haut de forme sur la tête de Tiny Tim, de prendre la sœur aînée de Tiny Tim, Martha, de l'asseoir sur ses genoux, puis de recevoir un câlin de Tiny Tim, Martha et Peter avant d'adresser son sourire aux Cratchits - dont la scène passe en arrêt sur image; et les mots "The End" et "Walt Disney Productions" apparaissent.

Distribution[]

Distribution
Personnage Sosie Voix originale Voix française
Premier doublage (1983) Deuxième doublage (années 1990) Troisième doublage (2002)
Ebenezer Scrooge Balthazar Picsou Alan Young Philippe Dumat Pierre Baton
Bob Cratchit Mickey Mouse Wayne Allwine Marc François Jean-François Kopf Laurent Pasquier
Jacob Marley Dingo Hal Smith Georges Aminel Gérard Rinaldi
Fantôme des Noëls passés Jiminy Cricket Eddie Carroll Roger Carel
Fantôme des Noëls présents Willie le géant Will Ryan Georges Berthomieu Emmanuel Curtil
Fantôme des Noëls futurs Pat Hibulaire Will Ryan Roger Carel Michel Vocoret Alain Dorval
Isabelle Daisy Duck Patricia Parris Séverine Morisot Sybille Tureau
Tiny Tim Cratchit Jojo Fieldmouse Dick Billingsley Marie-Françoise Sillière Séverine Morisot
Fred Honeywell Donald Duck Clarence Nash Michel Elias Sylvain Caruso
Un quêteur Henry Djanik Jacques Ciron
Emily Cratchit Minnie Mouse
Peter Cratchit Michou Fieldmouse
Martha Cratchit Melody Mouse
Monsieur Fezziwig Crapaud (baron Têtard)
Riri Duck
Fifi Duck
Loulou Duck
Horace Horsecollar
Clarabelle Cow
Elvire Écoutum
Tic
Tac
Gus Glouton
Clara Cluck
Max Hare
Paddy Pig
Peter Pig
Nif-Nif
Naf-Naf
Nouf-Nouf
Le Grand Méchant Loup
Cyril Trottegalop
Waldo
Dame Gertrude
Toby
Bobby

Chanson du film[]

La chanson « Oh! What a Merry Christmas Day » a été écrite et composée par Irwin Kostal. Chaque doublage français possède sa version, proposant des paroles différentes : « C'est aujourd'hui jour de Noël » dans le premier doublage français, « Les cloches sonnent, c'est Noël » dans le deuxième et « Vive la magie de Noël » dans le troisième.

Distinctions[]

  • Nomination à l'Oscar du meilleur court-métrage d'animation en 1984.

Sorties vidéo[]

Une première édition VHS était disponible en 1984 (premier doublage) en même temps qu'une diffusion sur NBC ; il a été réédité quelques années plus tard dans la série des Mini Classiques (deuxième doublage).

Le film est proposé dans le coffret DVD Mickey Mouse, les années couleur deuxième partie (deuxième doublage).

Il est également intégré, dans une version légèrement modifiée, à la compilation DVD Mickey, la magie de Noël parue en 2002 (troisième doublage).

La collection Les Intemporels (2009) propose le premier doublage.

Autour du film[]

  • L'idée de ce film est inspirée d'un album homonyme édité en 1974 par Walt Disney Records. Le réalisateur Mattinson a été eu en mai 1981 l'accord de Ron Miller, alors président et CEO de Walt Disney Productions, pour faire ce film.
  • L'un des problèmes liés à la production de ce film est lié aux voix des personnages : si Clarence Nash, bien qu'âgé, pouvait toujours doubler Donald Duck comme il le faisait depuis 1934, la voix de Jim MacDonald n'avait plus le fausset nécessaire pour interpréter Mickey, qu'il avait repris à la fin des années 1940, Walt Disney étant désormais trop occupé ; Wayne Allwine, un jeune technicien des effets spéciaux sonores formé par MacDonald, fut choisi pour prendre la relève. Il prêtera sa voix à la souris jusqu'à sa mort en 2009.
  • Le conte de Dickens a été également adapté par les Muppets dans Noël chez les Muppets (1992).

Titre en différentes langues[]

  • Allemand : Mickys Weihnachtserzählung
  • Anglais : Mickey's Christmas Carol
  • Finnois : Mikki Hiiren jouluaatto
  • Géorgien : მიკის საშობაო სიმღერა (')
  • Italien : Canto di Natale di Topolino
  • Japonais : ミッキーのクリスマスキャロル (Mikkī no Kurisumasu Kyaroru)
  • Néerlandais : Mickey's Kerstfeest
  • Polonais : Opowieść wigilijna Myszki Miki
  • Portugais : O Conto de Natal do Mickey
  • Suédois : Musse Piggs julsaga

Liens externes[]

Cette page utilise du contenu sous licence Creative Commons
de WikipediaLogo Wikipédia (voir les auteurs).
Advertisement