FANDOM


Roublard est l'un des personnages principaux du long métrage et Classique animé de Disney Oliver et Compagnie sorti en 1988. C'est un chien errant New-Yorkais qui se révèle être le chef du gang canin de Fagin.

PrésentationModifier

ApparenceModifier

Roublard est un chien de race Jack Russell Terrier.

PersonnalitéModifier

Roublard est un habitué de la rue et est doté d'un instinct de survie très développé, sachant s'extirper des situations cocasses et mettre en place des stratégies très élaborées pour secourir autrui, comme pour pénétrer dans l'entrepôt de Sykes pour sauver Jenny. Il est ainsi rusé et astucieux et ne panique que très rarement, étant confiant et calme et ses entreprises réussissent toujours. Les autres chiens semblent l'admirer pour son côté cool et son charisme.

Roublard est aimable et généreux, mais d'abord seulement envers Fagin et le reste sa bande. Il vole ainsi de la nourriture pour eux, mais trompe volontairement Oliver en l'utilisant pour faire diversion sans partager son butin avec lui. Il n'imagine que le chaton sera tenace et arrivera à le suivre à travers toute la ville. Il a toutefois un sens de l'honneur en ne permettant pas à ce que le petit chat vulnérable soit tué par les dobermans de Sykes. Il développe par la suite une très forte affection pour le chaton dont il devient en quelque sorte le mentor avec le reste de la bande. Il décide plus tard de le "sauver" du manoir de Jenny et ressent le désir du chaton de rester là-bas comme une trahison, ce qui explique son ressentiment temporaire envers lui. Il devient le meilleur ami d'Oliver et est fier de lui, ce qui est visible à la toute fin de l'histoire.

Il est grandement loyal envers Fagin qu'il aide comme il peut à résoudre ses problèmes financiers et il l'accompagne dans l'antre du très dangereux Sykes alors que rien ne l'y oblige.

Il est très courageux en défendant Oliver contre Roscoe et DeSoto et en les combattant plusieurs fois par la suite.

Roublard est plein d'esprit et confiant et aime être le centre de l'attention, comme durant la chanson qui exprime sa philosophie quelque peu épicurienne. Il invente aussi tout un récit pour survaloriser le courage dont il a fait en preuve en présentant Oliver comme un monstre sans se douter que ce dernier va advenir.

Apparitions Modifier

Oliver et Compagnie (1988)Modifier

Roublard apparaît d'abord sur le toit d'un taxi, quand il aperçoit Oliver essayant de piquer des saucisses du vendeur de Hot-Dog. En intervenant, il dit à Oliver qu'il ne lui veut aucun mal, puisque il ne mange pas les chats sous peine de mal les digérer avec leur fourrure et qu'il veut lui proposer de faire équipe pour piquer les saucisses. Oliver décline mais Roublard insiste. Il dit au chat, qu'il est un professionnel du vol à l'étalage et lui conseille de prendre note de ses mouvements pour saisir le rythme. Oliver accepte, et demande comment faut s'y prendre. Roublard simule une diversion en pourchassant Oliver jusqu'au stand de Hot Dog, pour que celui-ci s'agrippe au vendeur, pendant que Roublard s'empare du butin.

Après cette opération, Roublard annonce à Oliver, qu'il met un terme à cette collaboration et s'en va en remportant les saucisses pour lui tout seul. Oliver se rend compte qu'il s'est fait avoir, et poursuit le chien à travers Manhattan, pendant que le chien, sautant partout et posant des obstacles, derrière lui, chante Mais Pourquoi m'en faire ?. Oliver, toujours en train de suivre le chien, malgré les obstacles qui le ralentissent, arrive au repaire de Fagin, là ou réside Roublard.

Les saucisses étaient en faite destinées aux amis de Roublard, Rita Tito, Francis et Einstein, quatre chiens de Fagin. Roublard leur offre son butin tandis que ces derniers, lui demandent comment il s'y est pris. Roublard, doué pour les racontars, invente un récit irréel de ses exploits. Alors qu'il continue la narration, Oliver, qui l'observait sur le toit, chute dans la maison générant un mouvement de panique chez les chiens. Ceux-ci découvrent que ce n'est qu'un chat et les réactions hostiles commencent à fuser chez les chiens, excepté chez Roublard qui sent peut-être que son récit imaginaire sera révélé comme tel. Oliver explique comment il est arrivé ici et finit par retrouver Roublard, en train de regarder la télé sur le fauteuil. Les chiens questionnent Oliver de manière acrimonieuse sur les motifs de sa venue. Le chaton leur explique timidement que c'est lui qui a aidé Roublard à voler la nourriture, ce que ce dernier admet en prétendant s'être attendu à ce que le chaton vienne.

Les chiens commencent à se moquer de Roublard car, dans son récit irréel, Roublard aurait été confronté à un monstre féroce, alors qu'en fait il ne s'agissait que d'un chat. Tito continue de railler Roublard et ce dernier se jette sur lui. Une bagarre se déclenche et les autres chiens y prennent part. La bataille arrive à son terme quand Fagin rentre avec des croquettes qu'il tient dans ses mains, et les autres chiens affamés, se jettent sur leur maître et le lèchent de partout. Il remarque Oliver lorsque, soudain, Bill Sykes et ses deux dobermans Roscoe et DeSoto arrivent. Pendant que Fagin s'entretient avec Sykes, les chiens y compris Roublard, affrontent les deux doberman. Roublard pour apaiser l'atmosphère demande à Roscoe si il a perdu son sens de l'humour, et Roscoe de manière ironique, frappe violemment de la patte arrière sur la télé, affirmant qu'il ne l'a pas perdu. Einstein retient Tito, qui veut se défouler sur Roscoe, et le Grand Danois provoque le doberman en lui demandant de se mesurer à quelqu'un de sa taille, mais baisse le regard lorsque Roscoe le défie. Rita quant à elle ne cède pas aux avances de DeSoto. Quand les deux dobermans découvrent Oliver, et qu'il s'apprêtent à le manger, Roublard accompagné de ses compères défendent le chat, jusqu'à ce que les Roscoe et DeSoto retournent auprès de Sykes après que le coup de klaxon de ce dernier.

Reconnaissant pour avoir été sauvé par Roublard, Oliver commence à se lier d'amitié avec le chien. Fagin rentre désespéré de son entrevue avec Sykes, les autres chiens le réconfortant en le chérissant. Fagin retrouve le sourire, et fait la connaissance de Oliver en comprenant que c'est lui qui a griffé le nez de Desoto. Fagin est épaté par le courage du petit chat et décide de l'intégrer dans la bande avec la bénédiction des chiens. Einstein lui tend un livre pour qu'il le leur lise avant de dormir et leur maître finit par s'assoupir. Lorsque tout le monde s'en va se coucher, Roublard s'en dormir dans son lit, Oliver, d'abord couché sur le ventre de Fagin, se joint à lui, se blottissant et se lovant à côté du chien, pour montrer son affection envers son protecteur. Rita sourit à Roublard en l'apercevant qui lui sourit à son tour.

Le lendemain, la bande est de sortie pour aller chercher de la nourriture et l'argent que Fagin doit verser à Sykes dans un délai de trois jours. Fagin les dépose en ville et Roublard a la responsabilité de veiller sur Oliver. Les chiens commencent leur investigations sur Columbus Avenue. Le gang, notamment Rita, enseigne, de manière lyrique, au chaton, comment survivre dans la ville, et le protègent contre un chien féroce qui entreprend de l'attaquer. Oliver essaie même d'aboyer comme un chien contre son adversaire, ce qui amuse la joyeuse bande.

Alors qu'ils marchent, Roublard aperçoit une limousine arriver, et déclenche le plan appelé Numéro du Chauffeur. Roublard, étant le chef, donne des directives à chacun de ses compères, y compris Oliver, ce dernier devant épauler Tito pour les fils électroniques de la voiture après qu'Einstein ait volontairement la voiture et que Francis ait fait semblant d'être blessé pour occuper le conducteur et faire diversion. Le plan de Roublard tourne au fiasco quand Oliver, apeuré par la présence de Jenny, active accidentellement la voiture en trébuchant la clé de contact de la limousine, ce qui électrocute Tito et l'envoie dans les airs. Les chiens décampent pendant qu'Oliver reste coincé dans la voiture. Il est libéré par Jenny qui l'emmène chez elle. Roublard blâme Tito de ne pas l'avoir suffisamment surveillé. Le chef du gang et le chihuahua s'en vont suivre la limousine qui retourne vers la demeure de Jennifer Foxworth.

Après avoir localisé la maison de Jenny, Roublard avec Tito retournent voir les autres chiens leur faire part de ce qu'ils ont vu. Ils doivent maintenant prendre une décision : venir en aide à Oilver ou continuer à ramasser de l'argent pour rembourser les dettes de Fagin ? Roublard, ayant beaucoup d'affection envers le chat, décide que sauver Oliver est une priorité et élabore donc un plan de sauvetage pour récupérer le chaton.

Le lendemain, devant la maison de Jenny, après la sortie de celle-ci pour l'école, Francis fait diversion pour attirer Winston afin que les chiens puissent rentrer par la porte d'entrée. Ils cherchent dans tout les coins et Roublard finit par arriver dans la chambre de Georgette. Celle-ci, effrayée par la présence du chien, lui demande de reculer. Les autres chiens arrivant à leur tour dans la pièce, Roublard annonçant à Georgette que lui et ses compagnons sont venus uniquement pour récupérer Oliver. Georgette, qui éprouve une certaine aversion pour Oliver depuis qu'il est arrivé ici, accepte de les aider. Elles les emmène dans la chambre de Jenny, là où repose Oliver et les chiens s'emparent du chaton, et sortent par la fenêtre de derrière. Roublard assiste à la dégringolade de Tito, après que ce dernier, ayant eu un coup de foudre pour Georgette, se fait mettre un râteau par la caniche.

De nouveau chez Fagin, Oliver confus, demande pourquoi ils l'ont ramené ici. Roublard répond au chat que ce dernier est des leurs et rajoute qu'ils ont pris des risques pour le sauver. Il l'accuse aussi de les regarder de haut désormais. Oliver, navré, dit que sa nouvelle maison chez Jenny lui plaisait beaucoup, ce qui ne l'empêche pas de conserver son amitié avec les chiens de Fagin. Il dit qu'avoir été extirpé de son nouveau est douloureux, ce qui touche le reste de la bande. Roublard, déçu et bouleversé par la décision de Oliver, le laisse partir avec amertume, mais Fagin arrive et prend Oliver dans ses bras, et remarque le collier qu'il porte autour du cou. Se rendant compte que Oliver s'est trouvé un nouveau foyer, Fagin, tient sa nouvelle idée pour récupérer l'argent qu'il doit à Sykes.

La nuit venue, Fagin va donc à l'entrepôt de Sykes avec Oliver dans sa poche et Roublard à ses côtés pour lui exposer son plan et ainsi obtenir un nouveau délai de paiement. D'abord, l'usurier perd patience face à un Fagin qui n'a pas tenu ses engagements et explique son plan de manière maladroite et ordonne à ses dobermans d'attaquer Fagin, ce qui entraîne un combat féroce entre Roublard et les deux chiens. Fagin, pris de panique, montre alors Oliver à Sykes comme garantie. Sykes fait cesser l'attaque et, remarquant le collier d'Oliver, est convaincu et laisse un nouveau délai d'un jour à Fagin, caressant Oliver qui accourt ensuite avec Fagin vers un Roublard grièvement blessé par l'attaque.

Au port, Fagin attend la venue du propriétaire d'Oliver au port. Jenny arrive avec Georgette, mais pense s'être trompé d'endroit. Fagin ne sait d'abord pas qu'elle est la propriétaire d'Oliver et lui conseille de quitter l'endroit, mais finit par se rendre compte qu'il a essayé de soutirer de l'argent à un enfant, Jenny lui montrant qu'elle amené une tirelire avec elle. Face à son désespoir, Fagin met discrètement Oliver dans une boîte et prétend ensuite avoir trouvé l'animal, qu'il rend à Jenny. Les deux sont contents de se retrouver, mais Sykes, ayant secrètement observé la scène, arrive en voiture et enlève subitement la jeune fille et part après avoir jeté Oliver par la fenêtre. Roublard intervient et rassure Oliver que lui et ses compères vont tout faire pour la sauver et le gang, comprenant Georgette suivi de Fagin sur sa motocyclette.

Celui-ci étant fermé, l'ingéniosité de Roublard permet de mettre au point un plan pour l'infiltrer. Ils catapultent ainsi Oliver, à l'intérieur d'un casque sportif, dans le bâtiment. Chargés de vérifier l'origine du bruit, les dobermans passent à côté d'Oliver qui s'est caché dans un coin. Tito, Francis et Einstein, aussi catapultés à l'intérieur de l'établissement, se déguisent en vendeur de pizza et sonnent à la porte de Sykes qui, l'apercevant dans la caméra, va inspecter. Ils pénètrent dans son bureau où Jenny est attachée à une chaise et la réunissent ainsi avec Oliver. Tous s'échappent en empruntant la grue juste avant que Sykes et ses chiens ne retournent dans le bureau. Mais, ceux-ci finissent par les prendre en embuscade et s'apprêtent à les tuer quand Fagin arrive avec son scooter et embarque la troupe.

Tous s'enfuient avec lui et distancient Roscoe et DeSoto les poursuivant, mais commencent ensuite à être rattrapés par la voiture de Sykes. Fagin décider d'entrer sous terre dans une station de métro et, Sykes les poursuivant toujours avec son véhicule, roule sur le tunnel. La voiture de Sykes finit par se coller à la motocyclette de Fagin et l'usurier attrape Jenny, mais celle-ci est sauvée par Oliver qui saute sur sa main et le mord. Sykes jette Oliver à l'arrière de la voiture où il se retrouve nez à nez avec ses dobermans. Roublard saute dans la voiture pour le sauver. Il combat les deux chiens. L'un finit par mourir en tombant sur la voie tandis que l'autre, voulant attaquer Roublard pour se venger, connaît le même sort après qu'Oliver ait sauté sur lui et lui ai griffé le nez pour protéger son ami. Oliver tombe presque lui aussi sur la voie, mais Roublard parvient à le sauver. Roulant maintenant sur le pont Brooklyn, Fagin essaie de sauver Jenny qui manque de tomber tandis que Tito prend commande de la motocyclette. Sykes attrape de nouveau Jenny, mais Oliver et Roublard la lui font lâcher une fois de plus. Alors qu'un train se profile à l'horizon, Tito fait sauter la motocyclette sur une paroi du pont tandis qu'Oliver et Roublard sont toujours dans la voiture de Sykes et le combattent. Ce dernier les jette de la voiture et se fait alors écrasé par le train. Tito fait revenir la motocyclette et Jenny recherche Oliver. Roublard réapparait la nuque à découvert, tenant Oliver dans sa gueule, inanimé. Pensant que le chat est décédé, Roublard baisse tristement la tête devant Jenny qui pleure son chat défunt. Mais Oliver, ouvrant les yeux, ffinit par pousser un léger miaulement, ce qui suscite une euphorie générale.

Le lendemain, au manoir de Jenny, tout le monde fête l'anniversaire de petite fille. Puis les adieux se font devant la maison. Roublard salue Oliver, lui disant qu'il lui réserve une place dans le groupe au statut de vice président. Il demande à Oliver s'il souhaite gambader avec lui juste avant que Tito, pris de panique par le toilettage que lui a fait subir Georgette, et ne dise au revoir en tout vitesse au chaton. Oliver fait un tope la main manqué à Roublard, ce qui impressionne ce dernier et l'amène à dire qu'il est ok pour un chat. Le gang repart avec alors avec Fagin sur sa motocyclette et reprend la chanson Mais pourquoi m'en faire ? tandis qu'Oliver, Jenny et Winston leur disent au revoir.

Disney's tous en boîte (2001-2003)Modifier

Roublard fait quelque apparitions avec d'autres chiens dans le club tenu par Mickey, étant aussi aperçu avec les membres de son gang dans le générique d'ouverture.

Dans l'épisode "Pluto sauve le show" il conduit l'orchestre canin qui interprète la chanson Tout le monde devenir un chat, une reprise réadaptée de Tout le monde veut devenir un cat des Aristochats. Lui et les autres chiens attaquent, avec Pluto, plus tard Pat Hibulaire déguisé en Blanche-Neige.

Dans Une Soirée En Amoureux, il est à table avec Oliver au moment où Dingo trébuche, désorganisant toutes les tables environnantes.

Roublard a fait de très nombreuses apparitions dans les parcs à thème Disney, aux côtés d'Oliver, Tito, Francis, Jenny et Georgette, dans les années suivant la sortie du film dont il est l'un des héros. Il était aussi présent avec Oliver lors de l'ouverture du Hong Kong Disneyland en 2005.

Outre une adaptation du long métrage datant de 1989, Roublard, Oliver et les autres apparaissent dans deux courtes histoires danoises : l'une où Fagin est malade et une autre où ils essaient d'arrêter en cheval en panique.


Conception et animation Modifier

Roublard et inspiré du personnage de Jack Dawkins, dit "le Renard" du roman de Charles Dickens qui a inspiré le film, Oliver Twist. Il fut animé par Mark Henn, animateur ayant animé plusieurs personnage féminins dans les succès à venir des studios Disney, notamment Ariel, Belle, Jasmine, Pocahontas et Mulan.

Voix Modifier

Dans la version originale, le personnage est doublé par le chanteur Billy Joel, interprète de la chanson Mais pourquoi m'en faire ?. Durant le casting, Steve Martin et Burt Reynolds furent pressentis pour doubler le chien.

Dans la version française, c'est Patrick Poivey qui lui donne sa voix. Il a également fait la voix de Marcel dans 1001 Pattes (1998) et du Clochard dans le second doublage de La Belle et le Clochard (1955).

Dans la version québécoise, sa voix parlée est celle de Marc Bellier. Daniel Barbe y est sa voix chantée.

Galerie Modifier

MickeyApprenti
Le wiki dispose d'une collection d'images et de médias à ce sujet : Roublard/Galerie.

Détails supplémentairesModifier

  • Selon la Disneystrology, liste astrologique disneyenne, son anniversaire est le 1er août.

Conception et animation Modifier

Dans l'œuvre originelle Modifier

Dans le roman de Charles Dickens, Jack Dawkins (« The Artful Dodger » en VO) rencontre Oliver à Londres et l'emmène voir la bande de Fagin. Alors que dans le film, Oliver finit par tomber sur la bande presque par hasard.

v - e - d Oliver(title)
Personnages Oliver | Roublard | Tito | Francis | Einstein | Rita | Fagin | Georgette | Jenny Foxworth | Winston | Bill Sykes | Roscoe et Desoto
Lieux New York | Planque de Fagin | Maison de Jenny | Entrepôt de Sykes
Musiques Il était une fois à New York CityMais Pourquoi m'en faireDes Rues en OrLa Perfection, C'est MoiBonne Compagnie
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .