FANDOM


1

WALL- E (Acronyme en anglais pour Waste Allocation Load Lifter - Earth-Class, avec la désignation formelle N. 62675) est le personnage principal et titulaire du film d'animation du même nom de Disney aux Studios Pixar, sorti en 2008. Il s'agit d'un robot de ramassage de déchets créé par la société Buy-N-Large, initialement programmé pour transporter les déchets qui empoisonnent la Terre dans un futur lointain. De façon inattendue, ses années de solitude et de travail sans fin lui ont permis de prendre conscience de lui-même et de souhaiter qu'il y ait autre chose dans la vie. Un jour, cependant, son monde est bouleversé lorsqu'il rencontre un autre robot venu de l'espace.

Présentation

Personnalité

Puisque WALL-E a été seul pendant des centaines d'années, il a développé un "pépin" : une sensibilité, une personnalité et un esprit qui lui sont propres. Il est devenu très curieux et il collectionne tout ce qu'il peut trouver d'intéressant dans le cadre de son travail. Même s'il suit toujours docilement ses directives, WALL-E peut se laisser distraire en ramassant une partie des déchets plutôt que de tout compacter. Son bien le plus précieux" Hello Dolly", lui apprend à se tenir la main, qu'il considère comme la façon de dire "Je t'aime".

Il est devenu très solitaire, n'ayant personne d'autre que Hal comme compagnie, et commence à se demander si la vie n'est pas plus que sa directive. Alors quand il rencontre EVE, il tombe rapidement amoureux d'elle. WALL-E est très protecteur envers EVE. Lorsqu'elle s'arrête après avoir récupéré la plante, WALL-E la place au-dessus de son transport, pensant qu'elle est chargée par l'énergie solaire tout comme lui, et la protège des intempéries en attendant qu'elle se "recharge". Au centre de réparation, il croit que l'équipement qui s'y trouve tente de la blesser et se précipite à son secours.

L'attitude amicale de WALL-E a un effet sur les autres robots et les humains qu'il rencontre. Par exemple, il fait en sorte que M-O agisse de son propre chef, laissant sa trajectoire préétablie pour suivre WALL-E en essayant de le nettoyer, et il enseigne à TYP-E comment lui faire un signe d'adieu. Il fait également sortir John et Mary de la rêverie induite par la technologie qui a consumé la vie de tous les autres passagers à bord de l'Axiom, où ils apprennent à apprécier le monde et la compagnie des autres pour la première fois de leur vie. Même la saleté sur son châssis a donné à Capitaine B. McCrea l'impulsion nécessaire pour s'intéresser à l'histoire et au retour sur Terre. Plus important encore, il a contribué à la croissance et au développement d'EVE, en suivant rigoureusement sa programmation et en apprenant à l'aimer en retour.

Compétences

  • Construction: Il dispose de deux pelles à bras hydraulique, extensibles, avec des doigts articulés montés sur des chenilles en forme de U sur les côtés. Sa locomotion est assurée par des marches équipées de quatre pignons à actionnement indépendant pour la stabilité. Les rails de ses marches peuvent être retirés en déclipsant les axes d'articulation d'une seule articulation. Sa face avant ouvre la cavité corporelle dans laquelle il rassemble et comprime les déchets. Sa tête contient ses capteurs audio-visuels montés sur un long cou articulé, lui permettant de voir dans toutes les directions. Toutes ses extrémités - bras, pieds et tête - se rétractent dans son corps en forme de cube pour faciliter le rangement, appelé "boxe" dans le scénario du film. Il reprend cette forme lorsqu'il dort (ou se cache). Un crochet sur son dos lui a servi à une fin inconnue (peut-être pour se ranger à bord du transport). Il l'utilise maintenant pour transporter son BnL. Une glacière de style Igloo remplie de morceaux de déchets intéressants qu'il ramasse au travail. Sa coque est renforcée, principalement pour lui donner la force nécessaire pour compacter les déchets dans sa cavité corporelle. Ainsi, il est capable de survivre à la plupart des dangers environnementaux, y compris les longues chutes, la chaleur extrême, le vide de l'espace et le fait d'être piégé dans un actionneur hydraulique beaucoup plus grand que lui.

Bien qu'il soit clair que WALL-E aurait pu être fabriqué avec une technologie plus sophistiquée (comme les yeux LED de EVE et plusieurs autres types de robots à bord de l'"Axiom"), les choix de conception faits pour WALL-E favorisent la durabilité et, surtout, le remplacement facile des pièces. Cela a permis à WALL-E de rester pleinement fonctionnel au cours de ses sept siècles de service.

  • Unité de régénération : Il dispose d'une unité de régénération alimentée par l'énergie solaire comme source d'énergie. Des panneaux solaires à très haute efficacité se déploient du haut de sa poitrine et rechargent les batteries contenues à côté de son système de contrôle. Ces batteries sont capables de l'alimenter pour plus d'une journée de dur labeur. Un affichage sur sa poitrine indique son niveau de charge actuel et émet une alarme lorsque son niveau de puissance est dangereusement bas. Les panneaux peuvent être retirés pour exposer les fils des batteries auxiliaires qui peuvent être utilisés pour faire démarrer WALL-E, ou pour qu'il puisse faire démarrer un autre mécanisme électrique.
  • Système de contrôle : Toute l'électronique de contrôle du WALL-E est contenue dans la cavité à l'avant de sa poitrine. Tous ses systèmes sont contrôlés par une carte mère centrale. Les yeux de WALL-E sont des lentilles de caméra, ce qui indique que la reconnaissance visuelle est son principal moyen de navigation. Ils peuvent agrandir et résoudre les images à distance, même indépendamment si nécessaire. En plus de sa vision, il semble avoir un sens du son et un sens tactile rudimentaire, étant donné qu'il peut détecter les choses que ses mains ou ses pieds touchent. Il dispose également d'un système d'alerte, qui l'avertit de l'approche de tempêtes de poussière à la surface de la Terre. Des haut-parleurs montés sur sa poitrine lui permettent de communiquer de manière audible. Il possède un enregistreur avec des commandes externes - arrêt, enregistrement, lecture - qu'il utilise pour enregistrer les chansons du Hello, Dolly ! On ne sait pas quelle fonction il remplissait à l'origine (peut-être pour jouer et enregistrer des jingles et des slogans Buy n Large destinés aux humains avant qu'ils ne quittent la Terre).
  • Dispositif de Corbeille : deux puissantes presses hydrauliques sur son dos actionnent sa fonction de compacteur, comprimant les déchets dans sa cavité corporelle en cubes bien ordonnés qui peuvent être facilement empilés et emportés. Ses bras forts et habiles lui permettent de créer des piles de blocs de déchets de plusieurs centaines de mètres de haut avec une précision incroyable. Entre ses yeux se trouve un laser de grande puissance, qu'il utilise généralement pour couper de gros morceaux de déchets en morceaux maniables. Il a un degré de contrôle très fin sur l'appareil, car il peut l'utiliser pour graver soigneusement son nom et celui d'Eve sur une poubelle en métal.

Apparitions

WALL·E

En 2110, l'augmentation des niveaux de toxicité rend la vie sur Terre insoutenable. Après que tous les humains aient quitté la Terre à bord de vaisseaux spatiaux géants, des millions de robots WALL-E et une quantité moindre d'incinérateurs mobiles sont laissés sur place pour nettoyer la planète sale. Mais après 700 ans, les incinérateurs et tous les robots WALL-E sauf un ont échoué. Ce dernier WALL-E opérationnel (N. 62675) est toujours au travail, ignorant béatement la futilité de sa situation. Pendant ce temps, il se lie d'amitié avec un cafard (qu'il nomme Hal). Bien qu'il continue d'obéir à sa directive de compacter les déchets, à mesure qu'il développe sa curiosité, il commence à économiser des cotes et des fins qui le fascinent. Il se cache à l'abri des tempêtes de sable et de la pluie dans son camion, passant son temps à trier sa collection, dont la fierté est une vieille copie VHS de la comédie musicale "Hello, Dolly !". Pour se maintenir en vie, il s'est mis à cannibaliser des pièces de ses homologues inopérants.

Un jour, après le travail, il trouve une mystérieuse chose rouge qui s'éloigne de lui. Il la suit, sans remarquer qu'il y en a plusieurs autres derrière lui. Une fois que la chose rouge s'est arrêtée, il essaie de l'attraper, mais il s'avère qu'une lumière d'un navire-sonde s'abat sur lui. Il s'échappe de justesse en creusant un trou dans le sol pour s'y cacher. Une fois que le vaisseau a atterri, il dépose EVE, un robot renvoyé sur Terre pour évaluer le sol afin de vérifier les signes d'une photosynthèse en cours, preuve que la vie est à nouveau durable. WALL-E est fasciné par ce nouveau robot et est impatient de voir quelqu'un d'autre que lui pour la première fois depuis des centaines d'années. Il en tombe bientôt amoureux, souhaitant lui tenir la main comme il l'avait vu dans son film préféré. Il tente de la courtiser à de nombreuses reprises, mais en raison de la nature froide d'EVE, il échoue. Il lui montre une plante qu'il avait trouvée plus tôt, qu'elle prend immédiatement et stocke dans sa cavité avant de passer en mode veille. Alarmé, WALL-E tente de réveiller son corps inerte mais échoue, si bien que pendant les jours suivants, il protège EVE en l'emmenant à des "rendez-vous". Finalement, il renonce à la réveiller et tente de retourner au travail, mais il constate qu'il ne peut pas se concentrer sur sa directive ; EVE est tout ce qui l'intéresse.

Quand il voit son navire revenir la chercher, WALL-E fait la course pour revenir à EVE. S'assurant que Hal reste sur place, il s'accroche à sa coque alors qu'il voyage dans l'espace vers l'" Axiom ". WALL-E est stupéfait de voir les merveilles de l'espace pour la première fois, profitant également de la chance de se recharger à portée du soleil. Une fois à l'Axiom, il rencontre le robot nettoyeur M-O, qui essaie de le nettoyer. WALL-E s'engage dans une course-poursuite au chat et à la souris, poursuivant le robot-chariot qui transporte EVE sur le pont, sans se rendre compte que M-O suit sa trace pour nettoyer la saleté que ses pattes ont laissée derrière lui. En arrivant sur le pont, WALL-E se cache mais finit par être découvert par EVE, puis Capitaine McCrea. EVE, qui découvre que la plante a disparu, présume que WALL-E est le voleur. Ils sont alors tous deux envoyés à la maintenance. WALL-E pense que les diagnostics lui font mal et s'échappe pour essayer de l'aider, en faisant accidentellement sauter la console d'alimentation avec son blaster et en libérant d'autres robots en panne. Après une poursuite à travers les couloirs de Axiom en échappant de la sécurité, EVE tente de renvoyer WALL-E chez elle dans une capsule de sauvetage, mais il refuse de la laisser. Ils se cachent à l'arrivée de GO-4 et placent la plante manquante dans la capsule. WALL-E tente de la récupérer, mais la capsule est larguée dans l'espace, prête à s'autodétruire. Stockant la plante dans sa poitrine et attrapant un extincteur, il s'échappe de la cosse juste avant qu'elle n'explose. EVE est si reconnaissante d'avoir sauvé la plante qu'elle l'embrasse, puis ils partagent une danse de l'espace avant de rentrer dans l'"Axiome".

Elle lui dit de rester près de la piscine pendant qu'elle monte dans le vide-ordures pour livrer l'usine au capitaine McCrea. Mais WALL-E en a assez d'attendre et grimpe dans le vide-ordures, sauvant ainsi la plante de la chute. Mais il est électrocuté par Auto et envoyé au dépôt d'ordures, avec EVE. Ils sont compactés avec d'autres déchets par les plus grands homologues de WALL-E, les WALL-As. Mais on les empêche d'être aspirés dans le vide grâce à M-O et aux WALL-As qui ferment le sas. EVE, qui avait vu ses dossiers de sécurité de WALL-E la protéger, change sa directive pour s'occuper de lui. WALL-E montre alors à EVE sa carte mère qui est irréparable et lui dit que ses remplaçants se trouvent à l'autre bout de la galaxie. EVE accepte finalement de respecter sa directive initiale, ne serait-ce que pour le ramener chez lui afin qu'il puisse être réparé. Avec les conseils du capitaine, ils se dirigent vers le holodétecteur qui, une fois inséré avec une plante, renverra l'"Axiome" sur Terre. Mais Auto, qui obéit toujours à une directive vieille de 700 ans émise par le PDG de Buy n Large Shelby Forthright, est déterminé à les arrêter en faisant basculer le vaisseau. WALL-E fait tomber la plante quand il essuie le holodétecteur, et Auto procède à la fermeture définitive du holodétecteur. WALL-E se coince sous le holodétecteur pour l'empêcher de se fermer et se fait écraser pendant que EVE s'occupe de sauver les humains de l'écrasement par un train. Le capitaine finit par relever Auto de ses fonctions en passant en mode manuel, ce qui coupe Auto. Après la défaite d'Auto et le redressement de l'Axiom par le Capitaine, EVE se précipite vers le holodétecteur et tente de l'ouvrir pour libérer WALL-E, mais en vain. Elle appelle rapidement les autres robots et les humains pour qu'ils récupèrent la plante. M-O trouve la plante, et avec l'aide des humains et des robots alignés, EVE attrape la plante et la place dans le holodétecteur, activant le dispositif. EVE retire WALL-E gravement endommagé alors que l'Axiom entame un hyper-espace vers la Terre.

Dès qu'ils atterrissent, EVE se précipite pour ramener WALL-E à son camion, où elle le répare et le recharge. WALL-E se réveille, mais sa mémoire est effacée et il revient à sa programmation et à sa directive d'origine, inconscient de EVE, de Hal et de sa collection. EVE tente de l'aider à se souvenir, mais lorsque tous ses efforts échouent, elle a le cœur brisé et lui tient tristement la main comme il l'avait souhaité et lui donne un "baiser" d'adieu. Alors que EVE s'apprête à partir en pleurs, la main de WALL-E se resserre. Ses yeux s'ajustent alors, et il l'appelle par son nom, ce qui la rend folle de joie. Le baiser et la puissance de l'amour ont ravivé sa mémoire. WALL-E est surpris en se réveillant de voir qu'ils se tiennent la main. WALL-E et EVE aident le capitaine et les passagers de l'Axiom à commencer une nouvelle vie sur Terre, et ils passent le reste de leur vie ensemble.

Plusieurs années plus tard, WALL-E est toujours avec EVE, se tenant la main alors qu'ils observent un grand arbre, qui a poussé à partir de la même plante que celle que WALL-E avait découverte au début du film.

Parcs Disney

WALL-E a fait des apparitions lors de certains événements spéciaux en tant qu'audio-animatronique interactive. L'animatronique, créée dans le cadre de l'initiative "Living Character", devait faire des apparitions à Disneyland et au Royaume magique, mais elle a été annulée par crainte que l'animatronique, qui est plutôt lourde, puisse écraser les pieds des invités et causer des blessures (et des poursuites judiciaires), ainsi que par des rapports indiquant qu'elle tombait constamment en panne lors de tests en coulisses à Disneyland (une de ces pannes s'est produite lors d'une rencontre de l'expo D23).

Sorcerers of the Magic Kingdom

WALL-E a sa propre carte de sorts appelée WALL-E's Trash Crunch.

Star Tours: The Adventures Continue

WALL-E fait un caméo dans Star Tours : The adventure continue". Il apparaît sur le scanner de bagages de G2-9T dans la file d'attente, aux côtés de plusieurs autres personnages de Disney et de Star Wars, apparemment introduits clandestinement sur un vol par un passager de Star Tours.

World of Color

WALL-E et EVE jouent des rôles majeurs dans le spectacle, où ils volent à travers l'espace sur la mélodie "Define Dancing" de la musique du film.

Voix

WALL-E eut le prilivège d'être doublé par une personnalité américaine qui n'est autre que Ben Burtt, reconnu pour avoir fait les effets sonores iconiques des grands films de science fiction et d'aventure tel que Star Wars de Georges Lucas (Les bruits émis par R2-D2, le fredonnement des sabres lasers, et la respiration de Dark Vador).

Côté français, WALL-E fut doublé par Philippe Bozo, que l'on retrouve dans le remake en live action de Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton, pour donner sa voix aux jumeaux Tweedle Dee et Tweedle Dum, qu'il refera de nouveau pour Alice de l'autre côté du miroir.

Galerie

Modèle:Galerie

Anecdotes

  • Dans le script WALL-E disponible en ligne, son nom est orthographié "Wally" (argot pour une personne stupide ou naïve). Il est également prononcé de cette façon lorsqu'il est mentionné dans les commentaires des réalisateurs.
  • Le son qui est entendu lorsque l'alimentation de WALL-E est régénérée est le même que celui qui est entendu lorsqu'un mac est allumé (en particulier un iMac G3) ou lorsque Video Treasures Presents (1997) est joué. De même, l'icône du soleil sur son affichage du niveau de charge solaire est la même que l'icône de la luminosité sur un Macintosh. Il s'agit probablement de références à l'implication de l'ancien PDG d'Apple, Steve Jobs, dans la création des studios d'animation Pixar.
  • Les sons des marches de WALL-E ont été créés par un générateur électrique à manivelle lorsqu'il se déplace et par un démarreur automatique de voiture pour lorsqu'il va vite.
  • WALL-E a été peint en jaune pour ressembler à un tracteur de la compagnie Caterpillar Incorporate. Pour le faire ressortir, il a fallu vider la majeure partie de sa couleur sur la terre jonchée d'ordures.
  • WALL-E partage de nombreux traits (dont l'apparence) avec un autre robot de cinéma à forte personnalité, Johnny-5, du film de comédie de science-fiction de 1986 Short Circuit. Le réalisateur Andrew Stanton déclare qu'il s'agit d'une simple coïncidence, car l'apparence de WALL-E est basée sur le personnage Lenny de Toy Story et son comportement est basé sur Luxo Jr.
  • WALL-E a été vu dans le court-métrage Notre ami le Rat. (pendant la séquence du "Plan B") qui est venue avec "Ratatouille". Sortie du DVD.
  • Certaines images circulant sur Internet ont montré WALL-E faisant des apparitions dans tous les films de Pixar depuis "Toy Story". Cependant, toutes ces images sont fausses.
  • WALL-E est également montré comme un grand excavateur, ce qui est illustré lorsqu'il creuse rapidement un trou pour se cacher lors de l'atterrissage du navire sonde, et en creuse un autre plus tard lorsque le navire sonde décolle. Il a peut-être développé cette capacité grâce à ses années de compactage des déchets.
  • WALL-E ressemble beaucoup au R.O.B. de Nintendo.
  • WALL-E a des mécanismes qui ressemblent à des sourcils qui surgissent de ses yeux pour exprimer la surprise et parfois l'intrigue.

Liens externes

Pixar Fandom : WALL-E


v - e - d
Walle-50dd40eb444e9
Médias
Films: WALL-EBURN-E

Books: Little Golden BookThe Art of WALL-E
Games: Video GameDisney Emoji BlitzDisney Heroes: Battle Mode
Music: Soundtrack

Parcs Disney
Games of Pixar PierPixar Pal-A-Round

Firework: Together Forever: A Pixar Nighttime SpectacularWorld of Color

Personnages
WALL-EEVEAUTOM-OGO-4PR-TSECUR-TCaptain B. McCreaShelby ForthrightJohnMaryHalBURN-ESUPPLY-RIncineratorGarbage Truck RobotWALL-A
Chansons
Put On Your Sunday ClothesIt Only Takes a MomentDown to EarthBnL Jingle
Objets
AxiomWALL-E Transport VehicleProbe ship



Modèle:DisneyTsumTsum


Modèle:Disney Emoji Blitz


Modèle:Disney Magic Kingdom

* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .